Vous êtes ici

-30 000

Parures préhistoriques

Pendeloque en bois de renne / Inventaire n°(DM. 94) 93.3.12 / Vitrine « Des objets importants mais mal datés »

Reconstitution d’un collier – assemblage de coquillages percés / Vitrine « parure du mésolithique »

Pendeloque en forme de hache / Inventaire n° (M.95) 53.2.4 /  Vitrine « Mobilier de la sépulture à entrée latérale du Petit-Vieux-Sou à Brécé (vers 2500 av. JC) »

Parures préhistoriques

Les éléments de parure conservés sont essentiellement des objets décoratifs destinés à être suspendus, enfilés ou cousus. Ils sont présents dès le début du Paléolithique supérieur. Les matières premières des éléments de parures parvenus jusqu’à nous sont principalement d’origine animale ou minérale. Dans leur forme la plus simple, il peut s’agir de restes animaux percés et la plus travaillée des statuettes figurant humains ou animaux.

La parure du préhistorique ne se résumait pas à ces éléments. D’autres types de parures en matières périssables semblent avoir existé, comme les plumes par exemple. La peau pouvait elle aussi être un support de décorations et porter peintures, scarifications et tatouages (une soixantaine de tatouages ont été relevés sur le corps du fameux homme des glaces « Ötzi » daté de 5300 BP).

Parures du Musée de Préhistoire : du Paléolithique au Néolithique

Le musée présente plusieurs éléments de parure. Une pendeloque de 9 cm de long faite en bois de renne trouvée au XIXe siècle dans la grotte de la Chèvre. Elle est décorée de stries gravées sur le côté opposé à son trou de suspension. Elle aurait été retrouvée à côté de deux dents percées. Eléments d’un collier ou pendeloques suspendues à un vêtement ? Cela n’est pas déterminé.

Une parure faite de coquillages marins et d’un fossile de coquillage est présentée reconstituée. Elle a été assemblée à partir d’éléments retrouvés dans le niveau mésolithique de la grotte Rochefort.

Les mégalithes du Néolithique ont aussi livré des éléments de parures comme une hache polie miniature percée utilisée en pendeloque retrouvée dans la sépulture à entrée latérale du Petit-vieux-Sou à Brécé.

Provenance des matériaux 

La provenance de matériaux utilisés pour réaliser ces parures pose question, en particulier lorsqu’il s’agit de coquillages. On peut en effet se demander comment ces restes d’animaux marins sont arrivés jusqu’à Saulges, surtout quand il s’agit du luria lurida, espèce vivant uniquement en Méditerranée !   Sa présence pourrait s’expliquer par une erreur dans le classement des collections au XIXe siècle. Malgré cela, pour les archéologues, « l’hypothèse d’une relation avec la Méditerranée ne peut cependant pas être exclue ».

Les autres coquillages laissent à penser à des rapports et des échanges entre les populations de Saulges et celles de l’Atlantique et de la Manche. « L’hypothèse de camps de base localisés dans le domaine ligérien (vallée de l’Erve…) et de migrations saisonnières, sans doute liées à celles des troupeaux de rennes, vers le nord et l’ouest armoricain (…) reçoit ici un début de réponse ».

Les fossiles de coquillages proviendraient quant à eux du Bassin parisien et de Touraine.

Bibliographie

BOUILLON Roger, « La sépulture mégalithique à entrée latérale du Petit Vieux-sou à Brécé (Mayenne) », Revue archéologique de l’ouest, t. VI, 1989, p.51-70. Consultable en ligne : http://www.persee.fr/doc/rao_0767-709x_1989_num_6_1_933?q=roger%20bouillon

GUILAINE Jean, Caïn, Abel, Ötzi. L’héritage néolithique, paris, Gallimard, 2011 (« Bibliothèque des histoires »).

MONNIER Jean-Laurent, HINGUANT Stéphan, PIGEAUD Romain, ARELLANO Almudena, MELARD Nicolas, MERLE Didier, MOLINES Nathalie, MOULLE Pierre-Elie, « Art mobilier et parures sur matières dures animales : collections anciennes et découvertes récentes dans le Paléolithique supérieur de la vallée de l’Erve (Mayenne) », Mémoires de la Société préhistorique française, T. 39, 2005. Consultable en ligne : https://www.researchgate.net/publication/264193211_Art_moblier_et_parures_sur_matieres_dures_animales_collections_anciennes_et_decouvertes_recentes_dans_le_Paleolithique_superieur_de_la_vallee_de_l%27Erve_Mayenne

Dossier « Parures et bijoux de la Préhistoire », http://www.hominides.com/html/dossiers/parure-prehistoire-bijou-ornement.php

La préhistoire. Histoire et dictionnaire, dir. Denis VIALOU, Paris, Robert Laffont (« Bouquins »)